Hiver solidaire : accueillir les personnes de la rue

Hiver solidaire

À l’approche de l’hiver, c’est une trentaine de paroisses de Paris qui se préparent à participer à l’opération « Hiver solidaire », un accueil aux personnes de la rue qui s’étend de mi-décembre à mi-mars.

Initiée en 2008, cette opération permet chaque année à près de 200 personnes sans-abri de bénéficier pendant plusieurs mois d’un accueil fraternel dans une ambiance chaleureuse, d’un lit dans un lieu chauffé, ainsi que d’un dîner et un petit déjeuner.

Hiver solidaire : qu’est-ce que c’est ?

Comme en famille !

Pour favoriser l’atmosphère familiale, les personnes accueillies dans chaque paroisse sont volontairement peu nombreuses. C’est aussi une petit nombre de bénévoles qui sont présents le soir pour dîner, dormir sur place, et le matin pour le petit-déjeuner. Autour de la table, on partage le repas, on s’écoute, on se livre… Au fil des semaines, des liens se tissent qui peuvent se prolonger de différentes manières après l’opération (dîners, accompagnement individuel…).

L’objectif est bien sûr de mettre des personnes à l’abri mais surtout de construire avec elles une relation dans la durée. Pour des personnes à la rue, l’accueil fraternel est en effet une étape importante sur un chemin de resocialisation et de reconstruction intérieure*

* Extrait de la brochure de présentation d’Hiver solidaire à Sainte-Jeanne-de-Chantal (16e)

La Fondation Notre Dame soutient Hiver solidaire

Depuis 2013, la Fondation Notre Dame a apporté son soutien à près de 15 projets dans le cadre de l’opération Hiver solidaire, pour un montant de plus de 165 000 euros. Elle a notamment contribué au financement :

Des projets à financer pour 2018

Cette année, la Fondation Notre Dame s’est engagée à participer au financement de travaux pour un montant total de 29 900 euros afin de permettre à l’association La Main de l’Autre (20e) et à l’association paroissiale Saint Hippolyte (13e) de démarrer l’opération Hiver solidaire et d’accueillir 6 personnes sans-abri.

Pour permettre à ces personnes en grande précarité de passer l’hiver au chaud, aidez-nous à soutenir ces projets !

Bouton de don

Hiver solidaire
Hiver solidaire

Hiver solidaire 2017-2018 en chiffres

188 personnes accueillies

27 paroisses participantes à l’opération

2 449 bénévoles mobilisés
(en moyenne 91 bénévoles par paroisse)

Sur les 188 personnes accueillies :
101 personnes ne vivent plus à la rue (72 personnes ont accédé à un logement pérenne et 29 ont pu ensuite bénéficier d’un hébergement d’urgence).

Que sont-ils devenus ?

Témoignage de Gérard

Ancien de la rue, Gérard a été hébergé en 2014 dans la paroisse Saint-Ambroise (11e). Il a depuis trouvé un logement et exploite aujourd’hui ses talents en cuisine en préparant repas et collations pour les personnes de la rue.

Lire l’histoire de Gérard

Hiver solidaire à Saint-Vincent-de-Paul

Hiver Solidaire s’est déroulé du 3 Janvier au 31 Mars 2018 dans la crypte de l’église Saint-Vincent-de-Paul, pour la 7ème année consécutive. Retrouvez ci-dessous un compte-rendu de ce qui a été vécu et de ce que sont devenus les bénéficiaires.

Bilan 2018 de l'Opération Hiver solidaire à Saint-Vincent-de-Paul

Sur la période nous avons accueillis 10 hommes, 4 sont restés sur toute la période. Les autres sont restés de quelques jours à quelques semaines pour des raisons diverses. Nous avons veillé à avoir si possible 6 accueillis chaque soir sans laisser de place vacante. 8 des 10 accueillis venaient de l’antenne de l’association Aux Captifs, la Libération (Espace Solidarité Insertion « Chez Monsieur Vincent »). Deux autres, Soro et Moussa, jeunes migrants africains, venaient du Centre Refuge Solidaire de Briançon.

Cette année particulièrement le groupe des accueillis a mis du temps à trouver sa cohésion. Notre nouveau lieu d’accueil, la crypte de l’église s’est révélée bien chauffée et suffisamment vaste pour que chacun y trouve sa place pour dormir.

Concernant la sortie d’Hiver Solidaire, 3 accueillis, Soro, Moussa et Sulyman ont été logés à la Maison Camara dans notre quartier, ce qui permet de garder un lien amical et particulièrement avec l’un d’entre eux. Umberto est logé pour moins d’un an dans une chambre prêtée par un couple de bénévoles. Il est accompagné dans son insertion par une équipe de 5 bénévoles en lien avec les Captifs. Yannick est accueilli à l’APA (Association pour l’Amitié). Nasser a trouvé un foyer via les Captifs après deux mois de présence à Hiver Solidaire. Lama a obtenu le droit d’asile et a été logé. Omar est parti au Sénégal.
Le bilan concernant la sortie des accueillis est assez positif car nous avons trouvé des solutions d’hébergements pour presque tous […] Les accueillis ont exprimés leur gratitude aux bénévoles.

110 bénévoles se sont mobilisés cette année pour assurer les 90 nuits et les 900 repas préparés et servis par eux-mêmes. 20 bénévoles référents et 7 responsables ont assuré l’organisation. Nous observons une recrudescence de nouveaux bénévoles, une quarantaine cette année, qui font l’expérience du partage avec les plus pauvres de notre quartier dans le cadre d’Hiver Solidaire. Si les paroissiens restent majoritaires, nous avons de nombreux bénévoles qui sont en périphérie de l’église. Ils se disent souvent touchés par l’expérience solidaire vécue au sein même d’une église.

Pour témoigner de ce qui est vécu jour après jour, les bénévoles ont écrit des compte-rendus de chaque soirée qui peuvent être lus sur le Blog de l’association « Initiatives solidaires dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul ».

« D’un jour à l’autre, d’un bénévole à l’autre le lien se tisse avec les personnes de la rue accueillies dans le cadre d’Hiver solidaire à Saint-Vincent-de-Paul. Le compte-rendu du matin, comme un passage de relais, témoigne chaque jour de ces moments partagés ».