Un accueil pour les femmes en grande précarité et leur(s) enfant(s)

Les femmes en très grande précarité, avec ou sans enfant, sont particulièrement vulnérables et désarmées face aux conditions de vie dans la rue. Afin de leur venir en aide, le foyer de l’association Saint Benoît-Joseph Labre leur propose un accueil et un accompagnement visant à favoriser leur insertion et le maintien des liens familiaux.

Le plus souvent sans papiers mais pouvant prétendre à une régularisation, elles sont envoyées par les services sociaux ou par des associations. Le foyer les héberge le temps qu’elles puissent faire valoir leurs droits et sécuriser leur(s) enfant(s). L’association assure également un suivi juridique important pour la régularisation de leur situation. L’objectif étant que ces femmes en situation de précarité prennent ensuite leur indépendance. Elles restent en moyenne 13 mois au foyer.

13 femmes en grande difficulté, avec ou sans enfant, bénéficient actuellement de cet hébergement, ainsi que d’une vie communautaire constituée de tâches ménagères le matin, de sorties l’après-midi (pour des démarches administratives ou médicales). Des activités de formation leur sont également proposées : apprentissage du français, jardinage, scolarisation des enfants à l’école du village.

En soutenant ce projet à hauteur de 25 000 euros, la Fondation Notre Dame aide l’association à poursuive son action auprès de ces femmes en difficulté et de leur(s) enfant(s), en leur offrant un foyer sécurisant et un accompagnement vers l’insertion.

FND © DR


< Revenir à la liste des projets soutenus