Des ateliers pour aider les personnes en souffrance à retrouver leur capacité d’agir

Les personnes fragilisées par la maladie, un deuil, des ruptures affectives ou professionnelles peuvent trouver dans les locaux de l’association La Traversée (9e) soutien et accompagnement. Femmes et hommes de 35 à 87 ans, de cultures, confessions ou formation les plus diverses, affrontant la solitude et la précarité psychique, économique et sociale, y sont accueillis et aidés par le biais de groupes de parole, d’activités collectives et d’un accompagnement individuel.

Une quarantaine de thérapeutes, psychologues, travailleurs sociaux…, tous bénévoles, assurent le suivi des accueillis. L’objectif est de les aider à recréer du lien social, à reprendre confiance en eux-mêmes et en l’autre et à retrouver leur capacité d’agir.

Afin de maintenir le lien avec les accompagnés au-delà des deux confinements et malgré les contraintes sanitaires, l’association a été amenée à proposer ses activités à distance. À cette occasion, elle a constaté qu’un grand nombre des bénéficiaires ne savaient pas utiliser les outils numériques. Pour que les personnes accompagnées soient en mesure de communiquer avec l’extérieur et tisser de nouveaux liens grâce au numérique, La Traversée projette de créer un nouvel atelier « Autonomie administrative et sociale ».

Par ailleurs, le climat de sinistrose actuel touchant particulièrement ces personnes déjà en souffrance, l’association souhaite organiser trois autres ateliers orientés vers le sourire et le bien-être : danse, cuisine et broderie. Chaque atelier sera encadré par un thérapeute, aidé par un accueilli volontaire.

Le soutien de la Fondation Notre dame à hauteur de  8 200 euros contribue au financement de mise en place de ces 4 ateliers dont pourront bénéficier une trentaine de personnes en situation de fragilité.

©  Pixabay


< Revenir à la liste des projets soutenus