Séjours de rupture pour des personnes en situation d’exclusion

Bergerie de Cerfroid

Maison située dans le parc de Cerfroid (Aisne), la Bergerie accueille tous les week-ends des personnes en grande précarité pour des séjours de rupture et de remobilisation. Les bénéficiaires ont en majorité entre 40 et 70 ans ; ils vivent à la rue, en foyer ou sortent de l’hôpital (pour addictions ou troubles psychiatriques).

L’objectif est que ces personnes, « vivant des situations déshumanisantes » et exclues de la vie sociale, trouvent dans ces séjours une dimension humaine et une ambiance familiale qui les aident à se reconstruire. Entre janvier et août 2020, 24 personnes ont pu en bénéficier.

Beaucoup d’entre elles sont envoyées à la Bergerie de Cerfroid par diverses associations parisiennes d’aide aux personnes de la rue : Aux Captifs, la Libération (6e), La Bagagerie d’Antigel (15e), l’Association pour l’Amitié (15e)… Un compte-rendu fait au référent après le séjour de l’accueilli, permet d’assurer un suivi dans le cadre du projet de réinsertion de chacun.

Depuis 2012, un couple, soutenu à tour de rôle par 5 bénévoles, assure une présence à la Bergerie pour accueillir en fin de semaine les personnes inscrites (4 à 5 en moyenne), organiser les repas, les activités et sorties ainsi que les animations et les temps d’échanges.

Il est demandé à chaque bénéficiaire une participation de 20 € par jour, ou moins, selon ses moyens.

La Bergerie a rouvert dès la fin du premier confinement, adaptant le nombre de personnes reçues au respect des règles sanitaires.

En soutenant ce projet pour un montant de 6 000 euros, la Fondation Notre Dame contribue au financement des frais de séjour pour l’année 2020-2021, permettant à à des personnes en grande difficulté de prendre un temps loin de leur quotidien et d’avancer dans leur parcours de réinsertion.

FND © DR


< Revenir à la liste des projets soutenus