Noël solidaire à l’Oasis (16e)

À l’approche des fêtes de fin d’année, les initiatives solidaires en faveur des plus démunis se multiplient dans la capitale. Comme dans le 16e arrondissement où un projet de boîtes de Noël a vu le jour. L’Oasis des jeunes de Sainte-Jeanne-de-Chantal participe à l’opération avec le soutien de la Fondation Notre Dame et de la marque de chaussettes Bonpied.  

Des dizaines de paquets aux couleurs vives s’accumulent dans le bureau de l’Oasis en ce mardi après-midi. Clarisse Motais de Narbonne, coordinatrice de l’association, déplace une pile pour accueillir les nouvelles boîtes qu’elle vient de recevoir. Chacune contient de petits cadeaux (chocolats, produits d’hygiène, livres, écharpes ou gants…) préparés par des familles et destinés aux personnes défavorisées ainsi qu’aux sans-abri.

Nous avons créé une boîte de Noël afin de l’offrir aux personnes dans le besoin. Elles seront offertes dans les centres d’urgence de l’arrondissement ainsi qu’aux SDF.

Clarisse Motais de Narbonne, coordinatrice à l’Oasis

Vous devez accepter les cookies de type "Marketing" pour afficher ce contenu.

Une belle surprise

Pendant ce temps, Yann le Faou, président de l’Oasis, s’affaire autour de deux gros cartons, remplis de chaussettes, arrivés la semaine dernière. « Début décembre, la Fondation Notre Dame nous a contacté… au sujet de 240 paires de chaussettes solidaires proposées par l’entreprise Bonpied. Nous avons tout de suite accepté leur offre, précise Clarisse Motais de Narbonne. Nous allons les redistribuer aux nécessiteux autour de nous et en glisser dans les boîtes de Noël. »

Un don en nature de cette marque de chaussettes fabriquées en France qui défend une démarche circulaire (« 1 paire achetée = 1 paire donnée aux SDF »). Les chaussettes reçues à l’Oasis sont issues d’invendus d’autres marques afin de limiter l’impact écologique de ces produits. « Le système génère des invendus retournés aux fabricants. Nous souhaitons leur donner une nouvelle vie en les distribuant à des personnes qui en ont vraiment besoin à travers des associations comme celle-ci » déclare Sandrine Vergnory-Mion, fondatrice de Bonpied.

La forte implication du quartier

L’opération, initiée cette année à Sainte-Jeanne-de-Chantal, a mobilisé un nombre élevé de participants. « Nous avons lancé l’appel le 18 novembre avec pour objectif de collecter 200 boîtes, explique la coordinatrice. Les habitants du quartier et beaucoup d’enfants se sont impliqués dans le projet. 50 nouvelles boîtes sont arrivées le week-end dernier en provenance d’une école du 16e et nous en recevons encore depuis ce matin. Notre objectif est dépassé ! » se réjouit-elle.

Une distribution dans les prochains jours

La collecte touche à sa fin. D’ici quelques jours, l’ensemble des boîtes sera distribué. « Nous allons organiser une première distribution avec les enfants du patronage demain, détaille Clarisse Motais de Narbonne. Des boîtes pour 53 enfants et 47 parents seront également livrées à l’association Aurore, qui occupe la Caserne Exelmans dans le 16e, le 23 décembre prochain. Entre temps, l’antenne locale de la Croix-Rouge, celle des Captifs et l’organisatrice de l’opération viendront également en récupérer pour les sans-abri. »

© Bonpied – FND