Puis-je réduire mon IFI en faisant un don à une association ?

Comme sous le régime de l’ISF (Impôt sur la Fortune), les dons au profit d’associations ou de fondations reconnues d’utilité publique ouvrent droit à une réduction sur le montant de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière).

Don et IFI

En faisant un don à la Fondation Notre Dame, reconnue d’utilité publique, vous bénéficiez d’une réduction directe sur le montant de votre IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) à hauteur de 75 % dans la limite de 50 000 € (soit un don de 66 667 €).

Contrairement à l’ISF (Impôt sur la Fortune), le montant de l’IFI ne peut être réduit par les investissements réalisés dans les PME (ISF-PME) et les FCPI. Désormais, seuls les dons à un organisme éligible vous donnent la possibilité de bénéficier d’une réduction au titre de l’Impôt sur la Fortune Immobilière.

Champ d’application des réductions IFI en cas de don

Conformément à l’article 978 du Code général des Impôts, les dons en numéraire et les dons en pleine propriété de titres de sociétés ouvrent droit à une réduction d’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière).

Les premiers concernent les versements d’argent en espèces, par chèque ou par virement. Les seconds regroupent les titres de capitaux et de créances détenus directement ou par l’intermédiaire d’une société d’investissement ou d’un compte de placement, qu’ils proviennent du marché français ou étranger.

En faisant un don en numéraire ou en pleine propriété à la Fondation Notre Dame vous bénéficiez d’une réduction de votre IFI.

Si le montant de vos dons dépasse celui de l’IFI, il ne vous est pas possible d’en reporter l’excédent les années suivantes dans le cadre de l’IFI. En revanche, vous pouvez déclarer une partie de votre don au titre de l’Impôt sur la Fortune Immobilière et le solde au titre de l’IR – Impôt sur le Revenu (dans la limite de 20 % de vos revenus imposables et avec possibilité de report sur 5 ans).

Pour rappel, la date limite de déclaration IFI dépend de votre lieu de résidence fiscale.

En 2019, il s’agit du :

  • 21 mai pour les départements 01 à 19 et les non-résidents ;
  • 28 mai pour les départements 20 à 49 (Corse incluse) ;
  • 4 juin pour les départements 50 à 95 et les DOM-TOM.

Si vous effectuez votre déclaration sur papier, celle-ci doit être déposée au plus tard le 16 mai à minuit.