Permettre à des jeunes défavorisés de quitter Paris pendant l’été

Afin de permettre à 666 enfants et adolescents, pour partie issus de familles très défavorisées, de quitter Paris pendant l’été, la Fondation Notre Dame apporte son soutien cette année à 15 projets de camps d’été. Les différents séjours sont l’occasion pour ces jeunes de valoriser et développer leurs talents, d’apprendre à vivre avec d’autres, de favoriser la mixité sociale mais aussi de découvrir la vie dans la nature.

Développer ses talents

Camp Talents à Douvres-la-Délivrande (Calvados)

65 jeunes de 6 à 17 ans (dont deux malentendants), pour certains d’origine sociale très modeste, quittent leur quartier pour deux semaines dans le Calvados, dans un cadre favorisant apprentissage et progrès.

L’objectif de ce camp est de monter un spectacle, donné en fin de séjour aux habitants de Douvres-la-Délivrande, dans lequel chacun pourra mettre à profit ses talents et en développer de nouveaux. Le projet pédagogique s’article autour de 4 axes : les talents, la simplicité des moyens, la responsabilisation des jeunes et l’expérience de l’imaginaire (à travers une grande aventure vécue tout au long du séjour). Ce projet porté par la Maison Ozanam (17ème), se fera en jumelage avec les paroisses Saint-Hippolyte (13ème) et Sainte-Geneviève des Grandes Carrières (18ème).

Camp d’été à Lion-sur-Mer (Calvados)

De nombreux familles du quartier de la paroisse Saint-Laurent (10ème), n’ont pas les moyens de partir l’été. Le patronage Saint-Laurent propose donc à 24 enfants de 6 à 11 ans, issus de familles en difficulté, de quitter durant une semaine leur environnement parisien pour un séjour en Normandie. Les différentes activités organisées (manuelles, sportives, culturelles…) permettront aux jeunes de développer leurs talents et leur curiosité. La vie en collectivité, avec les services rendus par équipes, favorisera leur autonomie et leur ouverture aux autres.

Camp d’été à Sainte-Cécile (Vendée)Jeu pendant un camp d'été

31 jeunes de 7 à 17 ans, de nationalités différentes et de milieux sociaux très divers, pourront bénéficier d’un séjour de 12 jours en Vendée, organisé par le patronage Notre-Dame du Lys (15ème) en jumelage avec patronage Le Prévost (15ème). Le camp se déroulera sur le thème des « Super Héros ». Jeux et veillées organisés autour de cette thématique donneront lieu à la fin du camp à des récompenses, afin de valoriser les talents de chacun des jeunes.

Séjour au camping de la Bourboule (Auvergne)

20 enfants de 6 à 11 ans, pour moitié issus de milieux défavorisés ou de familles nombreuses pourront partir 12 jours en Auvergne cet été grâce à l’association La Camilienne (12ème). Le projet pédagogique est d’amener ces jeunes, qui pour beaucoup vivront leur première expérience de camp, à prendre une part active dans la vie communautaire, à acquérir plus d’autonomie et à s’initier à la prise de responsabilités.

Apprendre à vivre ensemble

Séjour à Cadeac Arreau (Pyrénées)

Un séjour de 15 jours dans les Pyrénées, organisé par le patronage des Ternes (17ème) et le patronage Notre-Dame (15ème), réunira 106 jeunes de 7 à 17 ans, dont plusieurs issus de milieux défavorisés. L’objectif éducatif est de permettre à chaque jeune de développer ses capacités et talents et de favoriser l’attention aux autres par la vie en communauté et les services communs.

Camps à Manigod (Haute-Savoie)

30 enfants de 6 à 10 ans et 20 adolescents de 11 à 14 ans bénéficieront cet été de camps organisés par l’association Jeunes Paris 19 (19ème). Dans la continuité des activités de l’année, l’objectif est d’apprendre à ces jeunes à vivre ensemble, dans un juste rapport aux autres et de leur transmettre des valeurs de solidarité, d’esprit de service, d’amitié et de respect.

Camps en Savoie, dans le Vercors et dans le Verdon

Chaque été, deux camps sédentaires et deux camps itinérants sont organisés par la Cité des Jeunes (14ème). Ces séjours qui accueillent pour partie des jeunes en difficulté sociale et financière, ont pour objectif de leur apprendre à vivre ensemble dans un climat de joie et d’effort et de s’ouvrir à la diversité culturelle et familiale. Cette année, 156 enfants de 6 à 15 ans pourront en bénéficier.

Camp au Puy-en-Velay (Haute-Loire)

60 jeunes de 7 à 16 ans accueillis durant l’année par le patronage Jeanne d’Arc de Vaugirard (15ème) et issus pour la moitié d’une famille monoparentale, pourront quitter Paris pour un séjour au grand air dont la finalité est l’apprentissage de la vie en communauté (respect des autres, esprit de service…) et le développement de la confiance en soi et de l’autonomie.

Jeu pendant un camp d'étéCamp à Bayeux (Calvados)

Dans la continuité des activités de l’année, le patronage du Gros Caillou (7ème) organise cet été un séjour à l’abbaye Saint-Martin de Juay-Mondaye. Pendant 6 jours, des enfants partant souvent en vacances côtoieront des jeunes issus de familles plus modestes (dont le montant de la participation sera modulée en fonction des revenus). Ce camp sera ainsi l’occasion pour 26 enfants de 6 à 11 ans d’apprendre à vivre en collectivité, de se découvrir soi-même et les autres.

Séjour à Saint-Romain (Auvergne)

Pour beaucoup des jeunes du quartier, issus de familles nombreuses ou à faibles revenus, le séjour organisé par le patronage Maison Alésia Jeunes (14ème) en Auvergne représente la seule occasion de quitter Paris pendant l’été. 25 enfants de 11 à 16 ans (dont 5 bénéficiant de tarifs adaptés en raison de leurs difficultés), pourront ainsi partager une vie de groupe, se dépasser mais aussi développer leur sens du service à travers des tâches quotidiennes effectuées en équipe.

Camp scout en Meurthe et Moselle

8 adolescentes issues du quartier défavorisé de la Porte d’Asnières et participant aux activités sur l’année du groupe de scouts et guides de France « Paris La Confiance » (17ème) vont pouvoir partir en camp d’été. Pendant une semaine, elles vont apprendre à vivre ensemble (à travers la vie en équipe, les services,…) et développer leur sens des responsabilités et leur esprit de service. L’objectif est que chacune apprenne à s’ouvrir à l’autre, dans la singularité de sa culture et de ses croyances.

Découvrir la nature

Mini-camp dans une ferme pédagogique (Val d’Oise)

Les jeunes accueillis par l’association d’éducation populaire Charonne Réunion (20ème) sont, pour certains, livrés à eux-mêmes et en rupture scolaire ou familiale. Afin de développer leur autonomie, leur responsabilisation et leur mobilisation sur les thèmes de la biodiversité, du changement climatique et des énergies, l’association propose à 30 enfants entre 11 et 15 ans de participer à un mini-camp dans une ferme pédagogique. Ils dormiront sous la tente, exploreront la nature, étudieront la faune et la flore et feront des expériences scientifiques sur la vie du carbone, la chaîne alimentaire… A leur retour à Paris, ils seront accompagnés dans la réalisation d’un projet visant à entretenir et fleurir la place de la Réunion (20ème).

Séjours à Lanslebourg (Savoie)

Avec pour objectif de faire grandir chaque enfant au sein d’un groupe et de lui faire découvrir la nature, l’association Saint-Joseph des Tanneries (13ème) propose chaque année des camps d’été. En 2017, 39 enfants de 6 à 12 ans pourront bénéficier d’un séjour de deux semaines en Savoie leur permettant de se familiariser avec la nature grâce à des activités telles que randonnées avec nuit en refuge, découverte de la faune et de la flore du Parc de la Vanoise

Camps à Saujon (Charente-Maritime)Jeune garçon dans un champ avec des vaches

13 jeunes de 14 à 18 ans du patronage Point Jeunes la Chapelle (18ème), tous issus de familles en difficulté qui ne peuvent quitter Paris l’été, ont la possibilité de participer à un camp d’adolescents en Charente-Maritime. Pendant deux semaines, ils dormiront sous la tente, partiront à la découverte de la nature et s’initieront à la pratique d’un sport et d’activités artistiques.

Camp dans le Parc national du Vexin

Pour changer de leur cadre citadin habituel souvent conflictuel, 10 jeunes de 10 à 14 ans vont pouvoir quitter Paris avec le Patro du 25 (19ème) pour un camp en plein air. Pendant 5 jours, il pourront apprendre à se dépasser et faire l’expérience de la simplicité, de la relation à la nature et de l’autonomie grâce à des activités telles que la construction de cabanes, la randonnée, des veillées autour du feu, une initiation à la topographie et une course d’orientation.
Le soutien de la Fondation Notre Dame permettra, de financer, pour partie, la participation aux campsles frais de transport et d’hébergement de plus d’enfants et adolescents issus de familles en grande difficulté. Quelle que soit la destination, ces jeunes pourront profiter de ce temps hors de Paris pour pratiquer des activités culturelles et sportives et apprendre la solidarité, le respect de l’autre et le sens du service.

FND © DR