La lecture comme outil de réinsertion des personnes détenues

Lecture

Créée en 2014, l’association Lire pour en sortir (2e) a pour objectif de mettre la lecture au cœur du projet de réinsertion des personnes détenues. Elle exerce pour cela différentes missions : proposition d’un programme personnalisé de lecture, organisation et animation d’actions culturelles autour du livre, lutte contre l’illettrisme, développement de l’offre de lecture des bibliothèques pénitentiaires, soutien à la formation autour des métiers du livre.

En 2018, l’association a été sollicitée par la direction de la prison de la Santé (14e) pour créer et gérer les 7 bibliothèques de l’établissement (une centrale de 100 m² et 6 annexes de 15 à 30 m²), mettre en place le programme personnalisé de lecture (avec accompagnement par des bénévoles) et organiser des activités culturelles.

Dans cette prison accueillant 1 200 hommes de plus 18 ans, confrontés pour une grande partie à l’illettrisme, la désocialisation et la pauvreté, les objectifs sont les suivants :

  • redonner aux personnes détenues le goût de lire, d’apprendre et de réfléchir ;
  • améliorer leur autonomie ;
  • poser les bases d’un processus de réinsertion ;
  • lutter contre l’illettrisme ;
  • maintenir leurs liens avec la société civile grâce aux contacts réguliers avec les bénévoles ;
  • valoriser leur engagement au sein du programme de lecture dans le cadre de l’aménagement des peines.

Le soutien de la Fondation Notre Dame pour un montant de 30 000 euros permet de contribuer à l’acquisition des ouvrages dont pourront bénéficier les personnes détenues au sein des différentes bibliothèques de la prison de la Santé, ainsi que dans le cadre du programme personnalisé de lecture.

© Pixabay


< Revenir à la liste des projets soutenus