Création d’une maison solidaire et intergénérationnelle

Près de 230 personnes sans domicile fixe ou isolées sont accueillies actuellement dans les logements gérés par l’Association pour l’Amitié (APA), partagés avec des volontaires n’ayant pas connu ces difficultés, leur permettant de développer des liens d’amitié et d’entraide.

Les Religieuses de l’Assomption, une des communautés religieuses qui loue déjà à l’association une habitation rue de Plantes (14e) ont décidé de réduire l’espace qu’elles utilisent au sein d’un grand bâtiment situé au même endroit. Elles ont accepté de le mettre à disposition de l’APA pour une très longue durée, afin de créer une nouvelle maison d’accueil pour les personnes en situation de grande exclusion.

L’objectif de ce projet de grande ampleur est de créer un lieu de vie partagé, combinant aide matérielle et relationnelle, qui soit source de fraternité et d’enrichissement pour tous.

50 personnes sans domicile fixe, pour la majorité âgées ou souffrant de problèmes de santé, y vivront avec 44 autres adultes, jeunes professionnels essentiellement, parfois en famille avec des enfants.

Chaque colocataire disposera d’un studio ou d’une chambre individuelle dans un appartement au sein d’une petite unité de vie en contrepartie d’un loyer (calculé selon ses ressources). Le bâtiment sera aménagé en 25 studios, 3 appartements familiaux et 7 colocations. Des salles d’activités et de réunion, une cuisine et une chapelle formeront les espaces communs des unités de vie. Les colocataires participeront au financement des activités qui seront en partie assurées par des bénévoles dans les nombreuses salles du bâtiment. L’accompagnement social sera effectué par des professionnels.

Le soutien de la Fondation Notre Dame pour un montant de 150 000 euros permet de contribuer aux travaux de réaménagement des locaux.

© APA / Elodie Miollis