331 enfants partent en camp d’été

Grâce à votre générosité cette année, la Fondation Notre Dame apporte son soutien à 11 projets de camps d’été pour permettre à 355 personnes de quitter Paris pendant l’été, dont 331 enfants et 24 adultes issus de familles défavorisées. Ces camps sont pour elles l’occasion de quitter Paris et découvrir un nouvel environnement. Ils leur permettent d’apprendre et de grandir avec des repères, de construire leur insertion sociale et de favoriser la mixité sociale mais aussi de découvrir la vie dans la nature.

Apprendre et grandir

Séjours d’été à Brest

camp d'été

50 enfants et adolescents de 6 à 17 ans issus de familles modestes des quartiers périphériques de Paris (Porte de Choisy, de Clichy, d’Asnières et de Saint-Ouen) participent à un camp d’été à Brest dans un cadre favorisant apprentissages et progrès loin de leur quartier habituel.

Ce projet porté par la Maison Ozanam (17ème) souhaite réunir deux patronages pour un séjour d’été : un patronage du sud parisien, Saint-Hippolyte (13ème) et un autre du nord-ouest de Paris, Maison Ozanam qui a ouvert ses portes en septembre 2015 et se lance dans l’accueil d’enfants durant les vacances. Ce jumelage permet aux jeunes de se rencontrer et d’échanger, et aux accompagnateurs de partager leurs expériences.

Les enfants et jeunes peuvent s’unir pendant le camp autour d’un projet commun qui met l’accent sur les talents de chacun : foot, théâtre, danse, activités artistiques etc.

Les objectifs fixés pour les enfants sont l’apprentissage du service aux autres, la prise de responsabilités et le développement de ses talents.

Séjours d’été à Lion-sur-Mer dans le Calvados

20 enfants de 7 à 12 ans, qui ne partent pas pendant les vacances d’été, participent à ce séjour de 4 jours à Lion-sur-Mer organisé par le patronage Saint-Laurent (10e) et qui a pour thème « A la recherche de la cité perdue ». Les journées des enfants alternent activités sportives, culturelles et temps de réflexion réguliers : jeux de plage, pêche à pied, visite de la plage du débarquement de Ouistreham… Ils participeront aussi à un grand jeu réparti en trois activités : une bataille navale, un jeu de piste et un jeu de plateau.

Séjours d’été pour jeunes parisiens défavorisées avec l’association Cité des Jeunes

11 jeunes parisiens défavorisés de 6 à 17 ans participent aux camps d’été organisés par l’association Cité des Jeunes. Les familles de ces enfants et adolescents bénéficient, grâce au soutien de la Fondation, d’un tarif préférentiel, adapté à leurs ressources. Les activités varient d’un séjour à l’autre et d’une année à l’autre. Elles sont au service d’un projet pédagogique qui a pour objectif de développer l’autonomie et d’apprendre à vivre avec les autre et qui correspond aux centres d’intérêt et étapes de développement propres à chaque âge :

  • se divertir : grands jeux, veillées, chant, baignades, randonnées, ateliers créatifs…
  • faire du sport : VTT, poney, escalade, canyonning
  • s’éduquer et grandir : temps d’expression, services, chantiers
  • développer sa spiritualité avec des temps de réflexion et des débats.

Insertion et mixité sociale

Séjours d’été pour les familles défavorisées du quartier de la Goutte d’Or

séjours d'été

15 familles (24 adultes et 38 enfants) en insertion sociale accompagnées par l’association Accueil Goutte d’Or – Centre Social (18ème) ont l’occasion de participer à des séjours en dehors de Paris. Ces séjours permettent aux parents comme aux enfants de prendre du recul et de développer leur insertion sociale.

De nombreuses familles aidées par l’association ne quittent jamais Paris. Souvent bien plus qu’un problème d’argent, le manque de mobilité de ces familles est aussi dû à des barrières psychologiques que l’association fait tomber chaque été en leur permettant de sortir de leur quartier.

Pour les familles les plus fragiles, un séjour collectif est organisé à Ners dans le Gars. Il réunira 5 familles (6 adultes et 10 enfants). Il répond aux attentes de socialisation et d’autonomie de cette population touchée. L’association propose également des aides à l’organisation de séjours individuels aux familles capables de partir seules, mais ayant des difficultés à planifier un séjour. 10 familles partiront cette année, 18 adultes et 28 enfants. Chaque famille choisit le lieu de son séjour parmi une liste de centres de vacances labellisés VACAF (CAF vacances), en demi-pension, et est libre d’organiser ses activités comme elle le souhaite. Les séjours durent une semaine.

Camp d’été à Marcoles dans le Cantal

18 enfants issus de familles nombreuses et 6 enfants issus de familles défavorisées de l’Association Culture et de Loisirs Assomption (ACELA) située dans le 16ème arrondissement de Paris, ont l’occasion de prendre part au camp organisé par leur patronage du 2 au 15 juillet à Marcoles dans le Cantal.

Le camp accueille des enfants issus de familles aisées comme des enfants issus de familles défavorisées. Il encourage la mixité sociale et permet aux enfants de devenir autonome dans le respect et l’écoute de l’autre. Le séjour est l’occasion pour eux de mieux se connaître et de nouer des liens en dehors de Paris. Plusieurs activités seront organisées (activités manuelles, balades VTT, piscine, jeux en plein air, veillées, …).

L’association accueille gratuitement tout au long de l’année plus de 100 jeunes, âgés de 8 à 14 ans, pour des activités sportives, manuelles et culturelles. Elle propose également des séjours pendant les petites et grandes vacances. Les jeunes peuvent ainsi découvrir la pratique de la vie en société, l’apprentissage de la responsabilité et de la liberté, dans la richesse de la rencontre, le respect d’autrui et l’entraide.

Séjour à Grandcamp-Maisy dans le Calvados

18 jeunes de 7 à 15 ans du patronage  des Ternes (17ème) participent à un séjour à Grandcamp-Maisy dans le Calvados, pendant 9 jours. Cette année, le camp attire, plus que les autres années, les enfants issus de familles défavorisées qui n’ont que rarement l’occasion de quitter leur quartier.

Pour permettre à ces enfants de participer au camp, le patronage a réservé des places pour les familles en difficulté qui ne peuvent pas s’engager sur une dépense aussi rapidement que les familles aisées. Le coût de la participation au camp pour les enfants est réévalué au cas par cas pour les familles les plus défavorisées. 7 enfants d’Aubervilliers, 6 enfants issus de familles monoparentales, un enfant dont les deux parents sont au chômage et quatre enfants issus de familles nombreuses en difficultés financières peuvent participer au camp. Le patronage encourage aussi les participants les plus aisés à faire des dons ou à parrainer les enfants qui n’auraient pas les moyens de s’inscrire.

Répartis en quatre groupes d’âge, les enfants ont diverses activités prévues : des activités manuelles, du char à voile, de l’accrobranche, des grands jeux communs à tous les âges et visiteront des musées et les plages du débarquement.

Camp d’été à Sainte-Cécile

26 jeunes de 7 à 17 ans du patronage Notre-Dame du Lys (15ème), qui accueille 12 nationalités différentes, organise depuis 3 ans un camp d’été. Cette année, le camp se tient à Sainte-Cécile et est sur le thème du monde de Narnia (série de romans fantastiques des années 1950 reprise en films durant les années 2000). Visite du Puy du Fou, grands jeux de société, jeux de pistes, baignade en mer et à la piscine, au travers de ces activités, les jeunes apprendront à vivre leurs différences au quotidien, et découvriront les cultures de leurs camarades.

La mixité sociale de ces camps permet aux enfants de passer outre leurs différences pour vivre de nouvelles rencontres dans le respect et l’écoute de l’autre.

Vie dans la nature

Camps d’été à la campagne

25 enfants du patronage Acel Nouveau Souffle (19ème) et 22 enfants du patronage Le Prévost (15e), âgés de 6 à 12 ans et issus de familles modeste, partent en camp d’été dans un cadre favorisant les découvertes et l’apprentissage. Ces séjours permettent aux enfants qui n’en ont pas les moyens de quitter Paris pour une dizaine de jours et de découvrir le patrimoine rural français.

Cette année, le camp du patronage Acel Nouveau Souffle a lieu à Vassieux-en-Vercors, dans la Drôme et est l’occasion pour les enfants de découvrir la vie à la montagne. Sont prévus des visites de fermes – les jeunes ont alors l’occasion d’apprendre comment sont faits le miel et le fromage. Ils seront en contact avec notamment des chiens de traineau, des ânes et des chevaux. L’important pour les organisateurs est de montrer aux enfants qu’il existe d’autres modes de vie que celui de Paris, et d’apprendre aux enfants à vivre en communauté.

Pour le patronage Le Prévost (15ème), c’est à Murat, dans le Cantal, que les enfants vont passer deux semaines. Accrobranche, mini-golf, piscine, canoë, temps de réflexion, jeux de société… leurs permettront de faire l’expérience de vie de groupe, de découvrir de nouvelles activités et de se rapprocher de la nature.

Camps en pleine nature pour enfants et adolescents

camp d'été40 enfants de 8 à 11 ans et 20 enfants de 12 à 15 ans du patronage Jeunesse Saint-Vincent de Paul (10ème) participent à deux camps durant l’été 2016 : un pour les jeunes et un pour les adolescents. Le groupe des 8 à 11 ans, tous issus de familles défavorisées, part à Aubagne (Bouches-du-Rhône), du 26 juin au 2 juillet. Le camp des 12-15 ans, ouvert à tous, et supporté par les bons vacances CAF, a lieu à Caylus (Tarn et Garonne), du 12 au 18 juillet.

Ces deux séjours campés sous tente permettent aux enfants et adolescents de vivre en contact direct avec la nature, dans un esprit de simplicité qui leur permet de grandir intérieurement et de découvrir une vie différente de celle qu’ils mènent en ville. Des activités éducatives et ludiques sont ainsi prévues pendant le séjour, parmi lesquelles une visite de grotte, une sortie canoë, des baignades à la piscine, des veillées spirituelles…

61 jeunes de 7 à 17 ans, du patronage Le Cœur du Haut-Ménilmontant, partent eux à la découverte de la montagne à saint-Jean d’Arves en Savoie.

Durant deux semaines, ils pourront profiter de l’air de la montagne, faire des activités ludiques, sportives et culturelles comme du foot, des randonnées, de l’accrobranche, de l’escalade, du tir à l’arc, de la lecture, des ateliers manuels, du chant… Encadrés par une équipe de douze adultes bénévoles, les enfants apprendront à vivre ensemble, et à communiquer.

Le soutien de la Fondation Notre Dame est sollicité pour acheter le matériel nécessaire à l’organisation de ces séjours et pour participer aux dépenses de logement et de transport des camps afin que tous les enfants puissent prendre part à ces camps d’été. Brest, Aubagne, le Calvados, la Cantal ou le Gars… sont autant de lieux où ils peuvent découvrir des activités culturelles et sportives variées tout en apprenant la solidarité, le respect de l’autre et l’esprit de service. Un grand merci !