Quels sont les biens à déclarer pour l’IFI ?

À l’exception de l’immobilier professionnel et locatif destiné à une activité commerciale, artisanale, industrielle, agricole ou libérale, tous les biens et actifs immobiliers sont assujettis à l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière).

Les biens détenus directement

L’impôt sur la fortune immobilière s’applique sur la valeur nette taxable de votre patrimoine immobilier non professionnel, évaluée lors de votre déclaration IFI sur vos propriétés détenues directement :

  • résidence principale/secondaire ;
  • immeubles, maisons, appartements et dépendances (garages, parkings, caves) ;
  • terrains ;
  • bâtiments classés monuments historiques ;
  • immeubles en construction.

Notez que 30 % de la valeur de votre résidence principale est déduite de l’assiette de l’IFI. Les biens forestiers et agricoles sont également exonérés à hauteur de 75 % de leur valeur (dans la limite de 101 987 euros pour les propriétés agricoles).

Les actifs détenus indirectement

 L’IFI concerne également les parts et les titres investis dans :

  • les sociétés civiles immobilières (SCI) ;
  • les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ;
  • les organismes de placement collectif immobilier (OPCI) ;
  • les foncières cotées (excepté si vous possédez moins de 5 % du capital).

Les produits d’épargne et d’investissement de types assurance-vie sont imposés  à partir du moment où ils sont constitués de titres attribués à l’immobilier. Seule la part immobilière sera imposée.