94e édition des Semaines sociales de France : quelle société pour demain ?

La 94e rencontre des Semaines sociales sur le thème « Reconstruire la société, engageons-nous » a lieu du 27 au 29 novembre. Pour s’adapter aux mesures sanitaires, les trois journées de conférences se déroulent cette année en ligne. Une édition entièrement numérique qui permet à cette association de prendre un nouvel envol grâce à la création d’une plateforme pérenne financée par la Fondation Notre Dame.

La crise sanitaire actuelle révèle de façon criante les inégalités qui traversent la société française. Cette épreuve collective fragilise les solidarités traditionnelles et bouleverse les équilibres économiques. Des réalités qui génèrent beaucoup de souffrance et d’incertitude mais qui révèlent aussi « des trésors d’imagination et de générosité » comme le reconnaît Alban Sartori, administrateur de l’association et animateur de la 94e rencontre. « Notre société souffrait déjà de nombreuses fractures quand les Semaines sociales de France ont inauguré leur cycle de travail en 2018 […] et le tsunami induit par le Covid-19 a aggravé les fractures existantes » écrit-il dans tribune publiée dans La Croix le 23 novembre.

Nous avons envie de « faire quelque chose », de résister à la désespérance, de refuser de nous laisser abattre.

Alban Sartori, administrateur des Semaines sociales

Alban Sartori, convaincu que « nous pouvons contribuer à reconstruire la société », en a fait, avec les autres organisateurs, le thème de la rencontre des Semaines sociales de cette année. Une évidence pour les acteurs de cet espace de rencontre, de formation et de débat qui se réunit depuis 1904. Chaque année, ses participants s’engagent dans la recherche du bien commun, en s’appuyant sur la pensée sociale chrétienne.

 

Un format inédit

L’édition 2020 « 100% en ligne et accessible partout » est inédite. Conférences, tables rondes et ateliers seront accessibles depuis une plateforme imaginée dans l’objectif d’être réutilisée tous les ans. Huit thématiques sont abordées cette année : écologie intégrale, santé, logement, travail, éducation, nouvelles technologies et migrations.

« Plus de 50 experts, responsables associatifs, témoins nous proposeront de l’intelligence, de l’espérance et de l’envie d’agir. Près d’une trentaine de propositions de nature politique seront présentées pour stimuler le discernement citoyen de chacun. Plus de 30 témoignages associatifs seront offerts » explique Alban Sartori dans La Croix. Ce qui représente un total de « trente-sept heures de direct dont 40% dédiées aux questions des participants et au travail en petits groupes » avec « la plupart des contenus disponibles en replay ensuite ».

 

Comment suivre la rencontre ?

L’inscription, proposée au tarif de 20€ par personne pour les trois jours, se fait en ligne sur le site internet de la rencontre. Le billet permet ensuite de se connecter au site de la session pour suivre la rencontre.