Une mobilisation générale pour ceux qui ont faim !

Avec le confinement, beaucoup d’associations venant en aide aux personnes sans-abri et/ou en grande précarité ont dû suspendre tout ou partie de leur action. De nombreuses personnes ayant habituellement recours aux épiceries et repas solidaires, ou autre forme d’aide alimentaire, se retrouvent désormais sans nourriture.

À Paris, de premières distributions alimentaires ont été organisées par les pouvoirs publics. Entre le 4 avril et le 31 mai, pour faire face à l’importance de la demande et afin de venir en aide aux personnes en grande détresse, le diocèse de Paris, en lien avec la Fondation Notre Dame, a pris l’initiative de compléter l’action des pouvoirs publics en organisant des distributions de denrées alimentaires et d’eau dans des paroisses, 7 jours sur 7.

Organisation de l’opération d’aide alimentaire

  • Plus de 1 000 bénévoles sont mobilisés pour confectionner, distribuer et livrer aux associations et lieux de distribution.
  • 900 sacs-repas sont préparés chaque jour
  • 2 sortes de sacs-repas sont distribués : ceux donnés aux personnes sans domicile ne pouvant effectuer aucune opération de cuisson et ceux distribués aux personnes ayant un toit mais étant en situation de grande précarité suite au confinement
  • 27 paroisses parisiennes deviennent centres de distribution.

Andros, Danone, Bonduelle… fournissent des palettes de denrées alimentaires. Pour fêter Pâques et l’octave qui suit, l’entreprise Mondelez a donné plus de 8 400 kilos de lapins Milka, de chocolats Côte d’Or…

Le soutien financier apporté par la Fondation Notre Dame permet l’achat de denrées périssables complémentaires, ainsi que de matériel pour le conditionnement auprès de la Banque Alimentaire et d’un grossiste.

Le collège Stanislas – centre d’approvisionnement

Pour cette opération d’aide alimentaire, le collège Stanislas (6e) donne gratuitement accès à ses cuisines, salles à manger et à ses frigidaires pour permettre le stockage des aliments frais et la confection de colis-repas par les bénévoles.

Afin de financer ses actions d’aide aux plus démunis, la Fondation Notre Dame a besoin du soutien de ses donateurs. Aidez-nous à nourrir ceux qui ont faim !

Un bénévole témoigne

Touché par la situation d’abandon des SDF par les acteurs publics de l’action sociale du fait du confinement, j’ai naturellement répondu à la recherche de bénévoles par le diocèse de Paris pour aider à la distribution de repas en paroisses.

Le site de St Jean-Baptiste de la Salle assure, 7J/7J, la distribution de 70 repas entre 11h45 et 14h00. Cette distribution a lieu sur place, à l’extérieur, dans la cour de l’église, et parallèlement lors des maraudes effectuées par deux binômes de bénévoles autour de la paroisse. Cela permet de discuter avec les personnes accueillies, de les renseigner administrativement s’ils le souhaitent, voire de les soigner ou d’en accompagner aux urgences de Cochin, si nécessaire, comme ce fut le cas.

Au départ, le public était composé essentiellement de SDF. Puis, peu à peu, des mères célibataires, des personnes en fin de droit et des étudiants sont venus grossir le public aidé.
Heureusement, et parallèlement, sur le même site, l’épicerie paroissiale « Relais Fremicourt » assure une distribution d’aide alimentaire les lundi et jeudi. Cela permet à des personnes et à des familles éligibles aux prestations sociales d’être aidées en nature avec la distribution de denrées alimentaires fraîches, en conserves, voire en surgelés.

L’équipe des bénévoles est composée de toutes les générations, de l’étudiant au retraité, l’ambiance est sympa et volontaire ! Marie C., responsable du site pour la distribution des repas aux SDF, connait chaque SDF par son prénom ainsi que beaucoup de personnes isolées accueillies. C’est impressionnant ! Elle a un mot gentil pour chacun, et le soucis réel d’aider, d’être efficace et utile.

guillemet-gauche

Bref, c’est une joie de donner du temps pour une belle cause dans une ambiance tournée vers l’accueil et l’aide à nos frères et sœurs démunis… À poursuivre absolument !

– Benoît –

guillemet-droite

Photos : FND © DR