Un foyer pour les mères étrangères et leurs enfants

Des mères étrangères en très grande précarité avec leurs enfants sont accueillies depuis huit ans au foyer de l’association Saint Benoît-Joseph Labre installé dans une maison à Crouy-sur-Ourcq (77). Migrantes, elles sont le plus souvent sans papiers, mais pouvant prétendre à une régularisation et sont envoyées par des services sociaux ou des associations. Le foyer les héberge le temps pour elles de faire valoir leurs droits et de sécuriser leurs enfants dans un objectif de prise d’indépendance. La durée moyenne de leur séjour est de cinq mois.

La vie au foyer est communautaire et constituée de tâches ménagères le matin, de sorties l’après-midi (démarches administratives ou médicales). Le foyer leur propose des activités de formation comme l’apprentissage du français et de l’anglais à l’aide de bénévoles du village. Ces formations leur permettant d’accéder aux métiers de gestion de réservation dans l’hôtellerie et d’hôtesse de l’air par exemple.

Depuis le début de l’année 2015 plus de six familles ont pu être hébergées par l’association pour une durée supérieure à deux mois. Trois familles sont restées moins d’un mois.

L’association sollicite le soutien de la Fondation Notre Dame pour l’aider à financer son action auprès des 10 mères et 11 enfants âgés de 2 mois à 5 ans actuellement accueillis.

FND © DR