Séjours de rupture pour des personnes en grande difficulté

La Bergerie de Cerfroid

Située dans l’Aisne, la Bergerie de Cerfroid accueille des personnes en grande précarité pour des séjours de rupture et de remobilisation. Les bénéficiaires ont en majorité entre 40 et 70 ans ; ils vivent à la rue, en foyer ou sortent de l’hôpital (pour addictions ou troubles psychiatriques).

L’objectif est que ces personnes, « vivant des situations déshumanisantes » et exclues de la vie sociale, trouvent dans ces séjours une dimension humaine et une ambiance familiale qui les aident à se reconstruire.

La Bergerie travaille en étroite collaboration avec diverses associations parisiennes qui lui adressent leurs bénéficiaires : Aux Captifs, la Libération (6e), La Bagagerie d’Antigel (15e), l’Association pour l’Amitié (15e)…

Depuis 2012, un couple assure une présence à la Bergerie en fin de semaine pour accueillir les personnes inscrites (4 à 5 en moyenne), organiser les repas, les activités ainsi que les animations et les temps d’échanges. Les bénévoles de l’association s’inscrivent pour passer une journée avec les accueillis : partage d’un repas et d’activités (film, lecture, pêche, balades à vélo, jardinage…). La maison est pleine quasiment chaque week-end, ce qui représente 130 à 140 accueils par an, avec une trentaine de personnes différentes.

Il est demandé à chaque bénéficiaire une participation de 20 € par jour, ou moins, selon ses moyens.

En soutenant ce projet pour un montant de 6 000 euros, la Fondation Notre Dame contribue au financement des frais de séjour pour l’année 2019-2020, permettant à une trentaine de personnes en grande difficulté de prendre un temps loin de leur quotidien pour se reconstruire.

FND © DR


< Revenir à la liste des projets soutenus