Rénover un studio pour accueillir une femme seule en grande précarité

Champs de Booz

Créée en 2003, l’association Les Champs de Booz (20e) assure l’accueil de femmes étrangères sans papier, arrivant seules sur le territoire français. À ces personnes isolées, engagées dans une démarche de régularisation, elle apporte du soutien et un accompagnement personnalisé dans la durée. En 2017, plus d’une centaine ont ainsi été reçues lors des permanences bi-hebdomadaires assurées par l’association dans ses locaux.

Ces femmes au parcours de vie chaotique et traumatisant (mariage forcé, torture, mutilations…) peuvent bénéficier d’une aide dans leurs démarches administratives, de cours (français, informatique, couture…), de consultations médicales, ainsi que d’un hébergement pour une durée maximale d’un an, en échange d’un loyer modeste.

Les logements, mis à disposition de l’association par des congrégations religieuses ou des particuliers, sont majoritairement gérés et entretenus par celle-ci. Pour permettre à une demandeuse d’asile d’intégrer un studio de 13 m² situé dans le 20e arrondissement, des travaux sont indispensables.

En soutenant ce projet à hauteur de 4 000 euros, la Fondation Notre Dame finance l’aménagement d’une kitchenette sécurisée ainsi que la rénovation du plafond et des murs, permettant à l’association de proposer à une femme en grande précarité un logement décent.

FND © DR


< Revenir à la liste des projets soutenus