Proposer des activités communes à des malades du sida et des personnes sorties de la rue

Depuis 30 ans, l’association Tibériade accueille et soutient des personnes atteintes du sida (ou autre maladie chronique) en fragilité sociale et psychique, afin d’améliorer leur qualité de vie, les sortir de l’exclusion et leur redonner l’estime de soi. Cet accueil de jour (ouvert 5 jours sur 7 de 14h à 18h) permet aux personnes séropositive  de se retrouver dans une ambiance conviviale et chaleureuse pour des groupes de parole, des jeux de société, des ateliers, conférences, visites culturelles…

Installée rue Bergère (dans le 9e), l’association partage depuis peu les locaux avec l’antenne Marc Olivier de l’association Aux Captifs, la libération, un accueil dédié aux personnes sorties de la rue.

Dans un souci d’échange et d’ouverture, Tibériade a pour projet de développer des activités mixtes entre personnes malades et personnes sorties de la rue ou en train de se libérer d’une addiction à l’alcool. L’objectif est de redynamiser le centre en accueillant de nouvelles personnes et de permettre aux différents types de bénéficiaires de se rencontrer et de nouer des liens d’amitié, à travers des repas, sorties touristiques et la fréquentation du centre le matin (avec les Captifs) ou l’après-midi (avec Tibériade).

Le soutien apporté à ce projet par la Fondation Notre Dame permettra à 90 personnes de bénéficier de cet accompagnement et de favoriser ainsi leur resocialisation en développant notamment leur ouverture à l’autre.

© Géraud Bosman – Aux Captifs, la Libération