Un parcours éducatif pour favoriser l’intégration de jeunes exilés

Les jeunes ont toujours fait partie des personnes accueillies par Solidarité Notre Dame de Tanger (19e) depuis sa création en 2016. Réfugiés du quartier de Stalingrad en situation de grande précarité matérielle et psychologique, ils trouvent dans les locaux de l’association un espace convivial où ils peuvent se retrouver et bénéficier d’un repas.

La majorité de ces jeunes étant des mineurs isolés ou des jeunes majeurs, il est toutefois primordial de les protéger des dangers liés à l’errance et à la vie dans la rue (drogue, alcool, vol…) mais aussi de leur offrir un encadrement et un accès à l’éducation leur permettant de se développer et de prendre leur vie en main dans un sens positif.

L’association a mis en place un parcours éducatif pour aider ces jeunes à s’intégrer. Celui-ci passe par un accueil et une orientation, une prise en charge par un éducateur bénévole, la recherche d’un établissement éducatif, l’hébergement, le suivi et l’aide aux devoirs, la mise en place d’un accompagnement psychologique si besoin…

En 2021, elle projette ainsi de prendre en charge 20 jeunes de 16 à 20 ans. Accueillis gratuitement dans plusieurs établissements scolaires parisiens, un aide financière reste toutefois nécessaire pour assurer leur logement, leur transport et leur nourriture.

Le soutien apporté par la Fondation Notre Dame à hauteur de 65 000 euros contribue à financer l’hébergement, les titres de transport ainsi que l’alimentation de ces 20 jeunes, favorisant ainsi, à travers la poursuite d’études, leur insertion dans la société française.

Flickr @ Dicko


< Revenir à la liste des projets soutenus