Réinsertion par le travail pour les femmes en situation de prostitution

Au travers de leurs maraudes, les bénévoles de l’association Aux Captifs La Libération rencontrent des femmes en situation de prostitution. Pour beaucoup d’entre elles, le monde du travail et ses exigences leur est inconnu et cela entraîne souvent un choc très brutal lors d’une première expérience de travail.

C’est pourquoi l’association souhaite leur offrir un « sas » entre l’univers prostitutionnel et le monde du travail. La création d’un centre d’activités par l’insertion économique permet de proposer à ces femmes des ateliers à mi-chemin entre la dynamisation et l’activité économique afin de leur permettre d’acquérir de nouvelles compétences et d’améliorer leur estime de soi.

Au départ, deux ateliers sont proposés : atelier couture et atelier de confection de meubles en carton. Les produits réalisés sont ensuite vendus et les profits générés reversés au centre afin d’investir dans du nouveau matériel.

Le soutien de 12 474 € de la Fondation Notre Dame permet Aux Captifs de lancer le projet et d’accompagner 4 à 6 femmes en situation de prostitution.

FND © DR