Domiciliation pour les personnes sans-domicile fixe

Pour pouvoir bénéficier d’aides sociales, gérer leurs démarches administratives et personnelles, les personnes sans domicile fixe (vivant dans des hôtels sociaux, centres d’hébergement, chez des tiers, dans la rue ou encore dans une caravane) ont besoin d’une domiciliation administrative.

Seconde structure parisienne en nombre de personnes domiciliées, l’association Solidarité Jean Merlin (18e) propose à près de 3 000 personnes (venant des 18e, 19e et 20e arrondissements mais aussi « gens du voyage ») une adresse, située 106 bis boulevard Ney, où recevoir leur courrier, mais aussi bénéficier d’une permanence d’accès au droit (assistance pour les démarches administratives et sociales, accompagnement vers le logement).

Les personnes accueillies sont pour 41 % des femmes. L’âge moyen est de 41 ans et 75 nationalités différentes sont enregistrées.

Le bureau dédié à la domiciliation est géré par une trentaine de personnes (quasi-exclusivement des bénévoles) qui traitent chaque jour 200 à 800 lettres et accueillent plus de 200 personnes à chacune des trois permanences hebdomadaires.

Le soutien de la Fondation Notre Dame à hauteur de 20 000 euros contribue aux dépenses indispensables à la poursuite de l’activité de domiciliation de l’association Solidarité Jean Merlin. 3 000 personnes sans-domicile fixe  pourront ainsi continuer à recevoir leur courrier et avancer dans leurs démarches de réinsertion.

FND © DR


< Revenir à la liste des projets soutenus