Juillet-août 2017 : pour eux, avec vous !

« La misère ne prend pas de vacances »

L’été, période de repos et de ressourcement pour beaucoup, est au contraire particulièrement long et difficile pour les personnes sans ressources ainsi que pour les familles défavorisées.

C’est en effet le moment où l’aide alimentaire s’arrête, tous les lieux de distribution fermant pour congés.

Alors que la capitale se vide, les parisiens en grande précarité se retrouvent encore plus isolés et démunis. Pour les accompagner pendant cette période, la Fondation Notre Dame soutient, cette année encore, l’opération Été Secours Alimentaire.

Afin de permettre à des familles en grande précarité de quitter Paris pour quelques jours, la Fondation Notre Dame apporte aussi son soutien à l’organisation de séjours par le Centre social Accueil Goutte d’or.

Cet été, « restez » avec nous et, faites une double bonne action pour changer le quotidien des plus démunis !

Je soutiens
Logo Opération Été Secours Alimentaire

Nourrir 11 000 personnes démunies durant tout l’été

L'Opération Été 2017 en chiffres

Opération Été Secours Alimentaire

Pour les parisiens en grande précarité, l’été est une saison longue et difficile au même titre que l’hiver. Comment ne pas éprouver un sentiment de solitude et d’abandon quand on n’a rien à manger et que Paris se vide ?

Afin de répondre à l’urgence, l’association Août Secours Alimentaire ouvre chaque été cinq lieux paroissiaux de distribution pour accueillir ceux qui se retrouvent sans rien :

Saint-Hippolyte (13e), Saint-Lambert de Vaugirard (15e), Notre-Dame de Clignancourt (18e), Saint-François d’Assise (19e) et Notre-Dame de la Croix de Ménilmontant (20e).

À elle seule, l’opération remplace 147 associations et 18 centres sociaux ouverts le reste de l’année.
Un programme vital donc pour plus de 11 000 parisiens dans la détresse !

Chaque jour : le réconfort d’un colis-repas et d’un échange amical

  • Beaucoup de mères seules avec enfants viennent y chercher repas et réconfort moral, les familles constituant 80 % des accueillis.
  • De plus en plus de retraités isolés avec de très faibles revenus ont eux aussi besoin de colis-repas pour se nourrir.
  • Quant aux personnes de la rue, venir chercher leur colis leur permet de survivre et diminue leur isolement.

Les différents types de colis :

  • Colis chauds pour ceux qui peuvent réchauffer :
    raviolis, couscous, lentilles, riz, pâtes, crèmes dessert, fruits…
  • Colis froids pour les personnes sans-abri : boîtes de sardines, œufs durs, compotes, yaourts, pain, fruits.
  • Colis pour bébés petits pots, lait maternisé.
Homme sans-abri

« Les produits dans le colis-repas sont de bonne qualité et je peux cuisiner des plats variés. J’ai deux enfants en très bas âge, l’un de deux ans et demi et l’autre de six mois, et cela me soulage beaucoup. Les personnes qui nous accueillent sont très gentilles. Elles s’intéressent à moi, à mes enfants et me remontent le moral. Ici, on peut compter sur un vrai soutien. Merci. »

X. • Accueillie en 2016 par Été Secours Alimentaire

Avec votre don vous aidez...
Je soutiens

Offrir à 15 familles défavorisées leur premier séjour hors de Paris

Enfants de la Goutte d'Or

« Je suis partie en vacances familiales à Nîmes. Après, il y avait cinq familles. C’était trop trop bien ! On a fait beaucoup de choses que je n’avais jamais faites […] Et depuis, je revois les autres : Nana, Razika, Yanka… On s’est connues ici mais après ce séjour, on est devenues comme une vraie famille. »

Marietou • Bénéficiaire d’un séjour avec son fils en 2015 grâce à l’Accueil Goutte d’Or

Dans le quartier défavorisé de la Goutte d’Or (18e) bien des familles ne quittent jamais leur environnement quotidien, bloquées par des freins autant psychologiques que financiers.

Le centre social l’Accueil Goutte d’Or organise pour les plus démunies des séjours d’une semaine dans des centres agréés par la Caisse d’Allocations Familiales.

Un temps utile pour l’insertion

Ces séjours représentent leur seule occasion de sortir de Paris et de tisser des liens sociaux hors de leur milieu.

24 adultes et 38 enfants pourront ainsi bénéficier cet été de la joie de partir en famille et de gagner en autonomie.

Je soutiens