Fratello : 183 personnes sans domicile fixe à Rome pour un séjour de rupture

Pour les personnes sans domicile fixe, sortir de l’exclusion est un parcours long et compliqué. Les séjours de rupture sont des moments cruciaux et des leviers efficaces vers la réinsertion socio-professionnelle.

Du 11 au 13 novembre 2016, 6 000 personnes, vivant ou ayant vécu dans la rue, se rassemblent à Rome, accompagnées de bénévoles. Les associations Le Figuier (4e) et Aux Captifs, la libération (5e) souhaitent y emmener 183 sans-abris accompagnés de 91 bénévoles, soit 274 personnes. Ce moment de rupture avec la rue est l’occasion pour les participants de souffler et de se retrouver. C’est aussi une opportunité pour eux de progresser sur le chemin de la réinsertion socio-professionnelle, en renforçant leurs liens avec l’équipe sociale, en réapprenant à vivre en groupe et à faire confiance aux autres ainsi qu’à eux-mêmes.

Pendant quatre jours, les participants visiteront Rome, le Vatican et bénéficieront de moments de partage et d’échange avec des personnes venues de toute l’Europe, vivant ou ayant vécu les mêmes difficultés.

Les deux associations sollicitent le soutien de la Fondation Notre Dame pour participer au financement des dépenses liées à l’hébergement, la nourriture et la participation aux différentes activités.